mercredi 26 juillet 2017

Derniere mise à jour 12 heur(s)

JIJELNEWS




  • Vues

  • 388

 

C’est une époque que beaucoup de nos aînés à Jijel aiment se remémorer tant la musique andalouse ou chaâbie participaient à cimenter le corps social meurtri par les angoisses que faisait subir le colonialisme.

 Cheikh Ferhat Fridja est un de ces acteurs sociaux qui ont activé dans le domaine musical. Natif de Jijel en août 1911, Cheikh Ferhat a eu la chance d’avoir un père musicien. La transmission ne se limitera pas du père Allaoua à son fils, puisque ce dernier transmettra lui aussi sa passion à sa progéniture. Après avoir intégré l’école primaire, le jeune Ferhat s’est directement tourné vers le métier de coiffeur tout en s’adonnant à la musique andalouse. A la tête d’une troupe musicale comprenant notamment cheikh Tahar Amira dit Rigada, Ahmed Rezzouk, Lakhdar Djamaa et Youcef  Nafa. Il a aussi collaboré dans ce domaine avec d’autres musiciens, comme Mohamed et Aïssa Birouk, Saïd Beggah dit Saïd Errouge, Tamim Amira et Hocine Mokrani dit Grosso.

Connu pour jouer de plusieurs instruments, le musicien dut interrompre toute activité artistique avec le déclenchement de la Révolution. L’indépendance reconquise, le cheikh reprendra son instrument pour, en même temps transmettre son savoir musical à la jeune génération qui a repris par la suite le flambeau dans l’andalou et le chaâbi et la célébration de soirées et fêtes de mariage. Beaucoup de jeunes musiciens de cette époque ont été ses élèves. On citera Rachid Ouaar, Nouredine et Abdelhalim Touhami, Rachid et Mourad Chemchem, Daoud Boubezari, Amar Benmerzoug, Younès Bouraoui et Khaled Sefir qui a, il y a quelques années, s’est particulièrement distingué avec une composition musicale faisant l’éloge de sa ville et qui a connu un grand succès. Le cheikh était connu pour sa maîtrise des règles de ces genres musicaux et de plusieurs instruments comme le banjo, le violon, le mandole ou encore le piano. D’autres jeunes de l’époque ont intégré sa troupe à l’instar de Hocine Rida, Ahmed Yekhlaf, Moussa Bouadjimi ou encore Nouredine Merizek. Cheikh Ferhat s’est éteint le 29 mars 1979.   

Fodil S.

Articles récents

  كشفت وزارة التجارة، الثلاثاء، أن مركب الحديد والصلب ببلارة بولاية جيجل،…

702

أعلن يوم الاثنين وزير الداخلية و الجماعات المحلية و تهيئة الإقليم…

318

انطلقت نهاية الأسبوع الأشغال بطريق على الواجهة البحرية كتامة بمدينة جيجل يربط زيغود…

1285

ذكر مصدر مسؤول بمديرية السكن لولاية جيجل، بأن نسبة التقدم في أشغال…

1478

السيد بشير فار والي جيجل الوالي الجديد كان رئيس دائرة لخروب…

2366

والي جيجل ينفي توقف أشغال الطريق المنفذ  كشف والي جيجل العربي مرزوق بأن الأشغال بمشروع…

298

أكد المدير العام للشركة الوطنية للنقل البحري، قرايرية حسن ، إلغاء…

2119

من المنتظر استلام الواجهة البحرية «بومارشي» بمدينة جيجل، أواخر شهر جويلية الجاري،…

586


Voulez-vous ajouter un commentaire? crée un compte ou bien ouvrir votre session

jijelnews